Valérie Manreza
SOPHROLOGUE
LORIENT-HENNEBONT-LANDEVANT
06.64.94.18.72
Valérie Manreza
SOPHROLOGUE
LORIENT-HENNEBONT-LANDEVANT
06.64.94.18.72

Pourquoi je me lève le matin ? Les habitants d'Okinawa au Japon sont célèbres pour leur longévité : il n'est pas rare d'y vivre centenaire. L'accent a longtemps été mis sur leur alimentation, mais ils possèdent aussi une force intérieure qui semblerait être la raison  principale de leur bonne santé : ils vivent leur Ikigaï (vivre de ce qui nous passionne), c'est à dire qu'ils sont connectés à des valeurs qui donnent quotidiennement un sens à leur vie.

Le bonheur dans l'action

Quand la vie a un sens, elle nous procure du bonheur car notre travail est alors générateur de moments de joie de vivre. Le sens que nous donnons à nos actions, la raison pour laquelle nous les faisons, revêt un aspect essentiel dans notre équilibre.

Plusieurs études ont pu aussi établir que le bonheur dans l'action est favorable à la longévité : biochimiquement, il limite la destruction des télomères de nos chromosomes, indicateur de vieillissement. Et épidémiologiquement, après la retraite, la durée de vie est totalement en relation avec une vie sociale active.

Toutefois, trouver et maintenir cet Ikigaï, n'est pas toujours chose facile. Pour de multiples raisons, il nous arrive de perdre ce fil d'ariane.

L'importance du sens

Le sens que nous donnons à nos actes est un élément primordial. En effet, sans lui il ne pourrait y avoir ni motivation, ni joie, ni plaisir à faire les choses.

Il est possible de donner un sens à sa vie de multiples façons, en répondant à des besoins divers.

Mais le sens que nous donnons à nos actes, à notre vie, nous est propre. Il n'existe aucun standard en la matière. Partant de ce fait, il revient à chacun d'entre nous de trouver et entretenir cette motivation. C'est une démarche personnelle.

Redécouvrir ses besoins pour définir ses priorités

Avez-vous parfois le sentiment de courir dans tous les sens, sans réussir à tout faire ? Quand nos priorités sont mal définies, nous nous perdons dans les détails, sans fil conducteur. Il s'ensuit des  "il faut que" continuels, une sensation de pression et surtout insatisfaction sous-jacente qui vient de ce que l'on ne peut pas tout faire. L'être humain se surprend à souffrir du sentiment de courir partout, sans but.

Quand nous réalisons que ce que nous faisons n'est pas en accord avec nos valeurs ou nos besoins, c'est le moment de les redéfinir, puis de se décider à se mettre en chemin pour sortir de cette situation, en nous donnant le temps qu'il faut.

Cette nouvelle ouverture d'esprit une fois bien incarnée, il n'est pas impossible, que des coïncidences, des "hasards", nous présentent des rencontres fortuites et des opportunités inattendues, qui vont nous orienter vers cette nouvelle vie.

"Le hasard, c'est dieu qui se promène incognito"                                                                                             (Albert Einstein)

 


 Je serais présente au forum des associations de Landévant le samedi 7 septembre 2019 de 13h30 à 17h  avec l'association Yoga et Cie.  Je vous attends avec impatience et répondrais à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur la sophrologie et vous présenterais avec joie mon programme pour l'année 2019/2020.

A très bientôt

  

Derniers articles

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.